CHEZ NOUS, DANS LES ANNÉES CINQUANTE…

<<  Précédent     024/037     Suivant  >>


04-05-2018

"Les Sapins verts " 1954
"Bulletin folklorique mensuel"

QUAND UN GARDE CHAMPÊTRE S'EMBALLE

On nous prie d'insérer :

Depuis 10 ans notre garde champêtre remplit ses fonctions avec une vaillance et un dévouement au-dessus de tout éloge. Malgré cela pendant cette longue période il n'a pas été augmenté d'un sou.

Apprenant un jour que les mignous qui avaient préparé la dernière fête patronale avaient touché pour les frais de la musique une somme rondelette, hors de lui-même, il s'écrit : « Comment. pour faire danser des fous et des imbéciles — et les musiciens sont aussi fous et aussi imbéciles que les danseurs — on donne une pareille somme ! Et moi qui, bien des fois, ai fait valser des types délinquants au risque de m'exposer à leurs représailles en leur dressant procès-verbal, n'ai pas reçu un sou d’augmentation ? Allons, allons, le monde quey ouo hastiéro (~ Le monde est une saleté). »

Le lendemain le Maire recevait une lettre de démission de son fougueux garde champêtre.

La colère est une courte folie.


<<  Précédent     024/037     Suivant  >>