Marche dans la nuit, de Grézian à Ancizan
le lundi 31 décembre 2007

Cliquer sur les vignettes pour voir les photos. On pourra refermer les photos en recliquant n'importe où...
01 02 03 04
06 07 08 09

 

« DANS LA NUIT VERS LA LUMIèRE »

Le 31 décembre, une centaine de personnes a participé à une marche de nuit aux flambeaux, de Grézian à Ancizan en vallée d’Aure, pour clore l’année 2007 et ouvrir l’année 2008, différemment…dans la prière !

Originaires des d’Aure, du Louron, de Tarbes, de Lannemezan, de Grande-Bretagne, de Bruxelles, du Maroc, de l’Aveyron, de Paris et d’ailleurs…les pèlerins se sont rassemblés, à 22 h, dans la charmante église de Grézian.

La soirée a débuté par une Liturgie de la Parole, sur le thème de la Lumière, au cours de laquelle ont été lus, et entrecoupés de chants, notamment l’hymne de la prière du soir, veille de la solennité de Marie, Mère de Dieu, l’Evangile des dix vierges, et le psaume 1.

Cette première partie s’est conclue par le chant à la Vierge, « La première en chemin », tandis que les porteurs de torches de tous âges se présentaient devant le cierge pascal pour prendre cette lumière qui allait illuminer le chemin jusqu’à Ancizan.

La marche a ainsi débuté sous une voûte céleste exceptionnelle, et avec un froid sec bien supporté par les pèlerins, chaudement couverts pour l’occasion !

Chacun a su rapidement trouver son rythme et ponctuer ses pas de chants, de méditation du psaume, de prière ou d’échanges.

Au milieu de la vallée, le groupe s’est arrêté devant la chapelle du « Buchet », Notre-Dame du Buis; alors que la chapelle paraissait s’embraser à la lumière vacillante des torches, ont été invoquées nombre de Vierges des d’Aure et du Louron.

Après un nouveau temps de pérégrination particulièrement riche, la belle église d’Ancizan, tout éclairée, s’est bientôt présentée aux pèlerins.

Le Père Francis Tisné a alors célébré l’Eucharistie. Au moment où le célébrant demandait à chacun d’échanger un geste de paix, minuit venait juste de sonner ! Les vœux ont ainsi pu être joints à la paix, instant de communion fraternelle très chaleureux !

La soirée s’est conclue par un temps convivial chez les sœurs dominicaines d’Ancizan au Home pyrénéen où attendaient un chocolat bien réconfortant et des gâteaux réalisés par de prévoyantes et serviables pèlerines !

« Lorsque deux ou trois sont réunis en mon Nom » dit le Seigneur, « Je suis au milieu d’eux » ! Oui, cette soirée « en église » a permis de vivre autrement, avec le Christ et dans un esprit fraternel, ce franchissement d’année !

La lumière l’emportera, c’est sûr, sur les ténèbres, alors pourquoi ne pas se retrouver l’année prochaine pour renouveler un temps privilégié et contribuer ainsi à donner de la lumière dans chacune de nos vies ?

Jean-François