Le départ du père Juan Carlos Martinez,
le dimanche 4 novembre 2012, à Arreau

Cliquer sur les vignettes pour voir les photos. On pourra refermer les photos en recliquant n'importe où...
01 02 03 04

 

En ce dimanche 4 novembre, l'église Notre-Dame d'Arreau était bien trop petite pour accueillir les nombreux fidèles venus des d'Aure et du Louron, pour assister à la messe d'action de grâce que le père Juan Carlos Martinez a célébrée, entouré du père Noël Gaye, vicaire épiscopal, du père Francis Tisné, curé de Saint Lary, du père Baqué qui va venir officier jusqu'à la Pentecôte, ainsi que des deux diacres Jean François Balmary et Guy Aubin.

Le père Juan Carlos Martinez est resté près de cinq années à la tête du secteur paroissial Arreau-Sarrancolin -Le Louron, soit 27 communes, et a présidé au conseil pastoral de secteur ces deux dernières années.

Une réception s'est tenue à l'issue de cette messe, dans le salon de la mairie d'Arreau.

Au nom de l'évêque, retenu par d’autres obligations épiscopales à Lourdes, le vicaire épiscopal a su dire les mots justes pour remercier le père Martinez.

Le curé de Saint Lary a voulu souligner le rôle de ce prêtre au sein de nos , avec sa simplicité et son dévouement..

Un laïc, M. Bacardats, au nom des paroissiens, a su remercier le père Martinez d'avoir préparé son départ et d'avoir formé autour du diacre jean François Balmary, une équipe et une organisation permettant d'assurer l'attente d'un prêtre à temps complet.

Le conseiller général Monsieur Anglade a excusé le président du conseil général et a remercié également le père Juan Carlos en son nom, mais aussi au nom des nombreux maires ou adjoints présents ou excusés.

Monsieur Vidailhet, maire d'Arreau, ne pouvait pas laisser partir ce prêtre qui résidait dans sa commune sans lui souhaiter bonne chance et beaucoup de bonheur dans ses nouvelles missions au delà de nos frontières.

Il en a été de même pour Monsieur Lacaze, maire de Loudenvielle et pour Monsieur Casquet, représentant le maire de Sarrancolin.

Le père André Baqué qui va rester dans la paroisse jusqu'à Pentecôte, avant de rejoindre la chapelle d'Héas, a dit également quelques mots pour celui qu'il connaît depuis si longtemps.

Le père Juan Carlos, ému, a remercié tous ceux qui lui ont permis d'exercer son sacerdoce.

Il va rejoindre son pays natal de l'autre côté de ces belles Pyrénées dont il gardera un excellent souvenir, emportant un livre lui rappelant les beautés de nos .

Ainsi avec une pointe d'humour ce fut un au revoir au père Martinez, lui indiquant qu'avec le temps, ce nom pourra s’estomper dans les mémoires, mais il subsistera encore très longtemps celui de Juan Carlos.

Eléments communiqués à "La Dépêche" - article paru le 08-11-2012